Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Ven 27 Oct - 19:53

Pour changer "un peu" des armes Old West US......


Fusils réglementaires français à cartouche : 1 – Le CHASSEPOT (modèle 1866)

Dès 1814, avec le Sieur PAULY, il y eu en France des travaux portant sur des armes d’épaule à chargement par la culasse. Trop tôt, manifestement, en tous cas pour les responsables  de l’armée chargés de l’étude des matériels de l’Armée (le trop fameux « Comité de l’Artillerie »…il ne faut pas oublier que l’Artillerie a été très longtemps considérée comme « l’arme savante » par excellence au sein des armées du monde occidentale, et que ses ingénieurs avaient de grandes compétences techniques. L’un des plus connus des représentant de ce corps de l’Artillerie, simple sous-lieutenant de 16 ans aux environs des années 1785 s’appelait Napoléon Bonaparte…).

Malgré tout, on ne pouvait en rester éternellement au chargement par la « bouche » de l’arme, avec une balle de « gros » calibre, dont les performances n’avaient rien d’exceptionnelles.

Un certains nombre de chercheurs français étudient toujours le principe d’un chargement par la culasse, d’autant que le prussien DREYSE qui avait travaillé avec PAULY en 1814, a fait adopter à l’armée prussienne un fusil à « aiguille » de ce type qu’il a mis au point, en 1836.

Parmi ceux-ci, un jeune armurier de 25 ans, appelé Alphonse Antoine CHASSEPOT, conçoit en 1855 à la Manufacture de Châtellerault un système qui attire l’attention.
Une première arme est fabriquée dès 1855 sans donner entièrement satisfaction. L’arme est modifiée en 1862. Mais le système d’amorçage « séparé » utilisé ne convient pas totalement pour une arme vraiment « moderne ».

L’élément déclencheur sera finalement la défaite écrasante de l’armée autrichienne, équipée de fusils à chargement par la bouche face à l’armée prussienne équipée de ses fameux fusils « Dreyse » à « aiguille » et chargement « par la culasse », le 03 Juillet 1866.

L’Empereur Napoléon III (neveu du précédent Empereur Napoléon Ier) décide que la comédie a assez durée, et qu’il faut que l’armée française se modernise sans plus de délai. La toute dernière version du fusil mis au point par CHASSEPOT convainc enfin les responsables du « Comité de l’Artillerie ». Cependant malgré la demande de l’Empereur de conserver la cartouche métallique initialement prévue par l’inventeur, il sera adapté pour utiliser une cartouche « papier » et non « métallique » car cette dernière est jugée trop onéreuse par l’armée, qui craint également une pénurie de munition.

Dès 1866, des essais comparatifs se font au « Camp de Châlons », et le CHASSEPOT finit de convaincre de son efficacité. Plusieurs modèles de baïonnettes seront également testés pour accompagner l’arme.

Dès  mars1867, toute la Garde Impériale est équipée du nouveau fusil. L’Empereur ordonne que 400 000 armes soient livrées aux troupes avant le 1er Janvier 1868 !

Cette arme est arrivée à tirer jusque 40 coups en 4 minutes aux essais ! Pour l’époque, et pour une arme réglementaire de ligne, c’est une belle performance. A tel point que le système d’armement est modifié pour ralentir la cadence de tir, en revenant à un système d’armement préalable du chien avec le pouce au lieu de l’armement automatique lors de la manœuvre du levier de culasse car l’Etat-Major craint un gaspillage des munitions…

Elle peut tirer jusque 1000 mètres, et plus. Sa munition de 11mm se révèle très précise (elle se révèlera aussi très meurtrière à l’usage…). Elle a une vitesse initiale de 436 m/seconde.

L’arme fait 1,30 m de longueur totale, et presque 1,88 m avec sa baïonnette, dans sa version « standard ». La hausse est graduée jusque 1200m. Elle est déclinée en plusieurs versions, de longueurs différentes, comme c’est l’usage dans l’armée française, en fonction des différentes « armes » qu’elle doit équiper : cavalerie, gendarmerie à cheval, à pied, dragons, infanterie, artillerie, etc…

Son efficacité par rapport aux armes équivalentes de l’époque (dont le DREYSE) est due entre autre à son système d’étanchéité de la culasse, obtenu par l’adjonction d’une « rondelle » de caoutchouc vulcanisé. Cette pièce, ainsi que l’aiguille « percuteur » devait être remplacée plus ou moins régulièrement.

L’arme que je vous présente ici est un fusil d’infanterie.

Les baïonnettes qui l’accompagnent sont de 2 modèles différents. La première, à manche de bois, est un modèle dit du « Camp de Châlons » qui ne sera finalement pas retenue.

Elle est (relativement) rare par rapport à la version finale qui reprend certaines des caractéristiques de la baïonnette du précédent fusil réglementaire « à tabatière » présentée également ici.

La version finale, à poignée laiton, combinée à la lame de la version initiale à poignée bois, est devenue emblématique du fusil CHASSEPOT, avec sa  longue lame en forme de Yatagan.

Cette double courbure n’est pas un simple effet esthétique. Il trouve sa raison d’être dans la nécessité de passer régulièrement la baguette de nettoyage dans le canon lors de tirs prolongés, la poudre noire encrassant rapidement celui-ci. Avec cette forme, il n’est pas nécessaire d’ôter la baïonnette si elle est montée sur l’arme.


Mais place aux photos:







































































Cette arme fera ses preuves sur différents champs de bataille, en Afrique ou même en Europe, mais elle ne suffira pas à empêcher la défaite de la France lors de la guerre de 1870 contres les Etats d'Allemagne, menés par la Prusse.

L'Etat-Major français, quelque peu sclérosé, et rêvant sans doute encore aux actions éclatantes du 1er Empire, s'est englué dans des manoeuvres tactiques d'une autre époque...Le courage des troupes, et un armement somme toute très moderne (utilisation de "mitrailleuses" mais mal pensée, etc....) ne suffiront pas à pallier aux problèmes de logistique et de stratégie.

Mais ceci est une autre Histoire...


J'allais oublier !

Voici à quoi ressemble sa munition, une cartouche "papier combustible", qui sera le point faible de cette arme, car provoquant un encrassement important par le dépôt de ses résidus imparfaitement brulés dans la chambre du canon:







TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par CLOSDELIF le Ven 27 Oct - 20:53

Bravo et merci pour l'Histoire et les photos !
Grâce à vous tous, de jour en jour , cela se vérifie de plus en plus :


Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam.
avatar
CLOSDELIF
Administrateur

Messages : 2137
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 65
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par CBA le Sam 28 Oct - 9:40

Belle présentation, belle arme, belles photos, très beau post bien argumenté.  


QUI OSE GAGNE
avatar
CBA

Messages : 278
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Bordeaux

http://colt-remington-etc.actifforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Lone Rider le Sam 28 Oct - 10:20

Perso, je possède aussi un Chassepot de 1873, proche du neuf : arme chouchoutée par une famille pendant des générations.
J'ai aussi la baïonnette et un moule à balle refait à l'identique.
Donc, avec les conseils avisés d'un vieux tireur, j'ai refait des cartouches. Et bien, c'est pas gagné !
Il y a vraiment une technique à acquérir qui n'est pas à la portée du premier venu.
Sans entrer dans les détails, si on chambre une cartouche qui ne percute pas pour l'une ou l'autre raison pas toujours facile à déterminer, il y a toutes les chances pour que cette cartouche se déchire dans la chambre, étalant de la PN dans tout le bazar ! La balle étant engagée dans le cône d'entrée des rayures, il faut la faire ressortir avec la baguette et ensuite, essayer de tout nettoyer.
Au stand de tir, c'est loin d'être évident : PN sur le sol, etc.
De toute façon, si le coup part (Youpie !), il faut nettoyer sommairement la chambre, sinon il y a toutes les chances pour que la cartouche suivante se déchire à cause des résidus et c'est rebelote pour le nettoyage.
Très franchement, après avoir essayé pas mal d'armes en près de 40 ans, j'ai du mal à comprendre que ce fusil ait été en dotation militaire, vu sa fiabilité des plus relatives.
Je comprends qu'il soit emblématique pour beaucoup d'amateurs d'armes français mais, il faut l'essayer pour bien le connaitre. Et c'est loin d'être gagné !
A noter qu'en 1866, année de son adoption par la France, les USA adoptait le Springfield Trapdoor en 50-70, cartouche métallique dont la fiabilité n'est pas à démontrer.
Mais, un océan séparait (et sépare toujours...) les 2 mondes.
avatar
Lone Rider

Messages : 169
Date d'inscription : 08/03/2017
Age : 61
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par vidocq80 le Sam 28 Oct - 10:35

si je lis bien sur la boîte :

SOUVENIR DE LA GUERRE ......
1871, DONNE PAR  XXXXXXX XXXXXXX
FRANCAIS ET SUIS XXXXX
LOGE A LAUSANNE
LAUSANNE LE 8 FEVRIER 1877

EUGENE  XXXXXX


Vidocq80

 
avatar
vidocq80
Old Timer

Messages : 1495
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 63
Localisation : HALLENCOURT 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par vidocq80 le Sam 28 Oct - 10:57

Un post que j'avais fait sur son successeur , le mousqueton Gras de Gendarme à pieds, je mets le lien pour ceux que ça intéresse!

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org/t261-mousqueton-gras-de-gendarme-a-pieds


Vidocq80

 
avatar
vidocq80
Old Timer

Messages : 1495
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 63
Localisation : HALLENCOURT 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par CLOSDELIF le Sam 28 Oct - 11:11

Lone Rider a écrit:Perso, je possède aussi un Chassepot de 1873, proche du neuf : arme chouchoutée par une famille pendant des générations.
J'ai aussi la baïonnette et un moule à balle refait à l'identique.
Donc, avec les conseils avisés d'un vieux tireur, j'ai refait des cartouches. Et bien, c'est pas gagné !
Il y a vraiment une technique à acquérir qui n'est pas à la portée du premier venu.
Sans entrer dans les détails, si on chambre une cartouche qui ne percute pas pour l'une ou l'autre raison pas toujours facile à déterminer, il y a toutes les chances pour que cette cartouche se déchire dans la chambre, étalant de la PN dans tout le bazar ! La balle étant engagée dans le cône d'entrée des rayures, il faut la faire ressortir avec la baguette et ensuite, essayer de tout nettoyer.
Au stand de tir, c'est loin d'être évident : PN sur le sol, etc.
De toute façon, si le coup part (Youpie !), il faut nettoyer sommairement la chambre, sinon il y a toutes les chances pour que la cartouche suivante se déchire à cause des résidus et c'est rebelote pour le nettoyage.
Très franchement, après avoir essayé pas mal d'armes en près de 40 ans, j'ai du mal à comprendre que ce fusil ait été en dotation militaire, vu sa fiabilité des plus relatives.
Je comprends qu'il soit emblématique pour beaucoup d'amateurs d'armes français mais, il faut l'essayer pour bien le connaitre. Et c'est loin d'être gagné !
A noter qu'en 1866, année de son adoption par la France, les USA adoptait le Springfield Trapdoor en 50-70, cartouche métallique dont la fiabilité n'est pas à démontrer.
Mais, un océan séparait (et sépare toujours...) les 2 mondes.
Heu , pour moi, l'adoption US de la ctge métallique et du Trapdoor, c'est 1873, et le calibre, c'est le 45-70.....


Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam.
avatar
CLOSDELIF
Administrateur

Messages : 2137
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 65
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par freebird le Sam 28 Oct - 11:53

comme à côté, c'est inexact. l'armée US a adopté le 50-70 comme principale cartouche réglementaire en 66 (en particulier dans les fusil Allin qui allaient donner naissance au Spr. Trapdoor. Mais aussi dans des Rolling Block.)
avatar
freebird
Old Timer

Messages : 698
Date d'inscription : 04/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par CLOSDELIF le Sam 28 Oct - 11:57

Oui....25 000 Allin de réalisés....


Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam.
avatar
CLOSDELIF
Administrateur

Messages : 2137
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 65
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par freebird le Sam 28 Oct - 13:05

et 5100 carabines US Model 1867 Rolling block
15000 RB du contrat de l'état de NY
22000 RB US Navy Rifle (dont 10 000 és et envoyés en France en 1870)
et le 1871 Ward Burton, officiellement adopté et commandé à 1011 ex en fusil et 316 en, carabines (verrou, similaire au Gras)

Plus d'innombrables conversions de Sharp et autres...
avatar
freebird
Old Timer

Messages : 698
Date d'inscription : 04/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par CLOSDELIF le Sam 28 Oct - 13:58

Merci....grâce à vous je me cultive !



Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam.
avatar
CLOSDELIF
Administrateur

Messages : 2137
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 65
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Sam 28 Oct - 14:05

Le choix d'une "cartouche papier" pour le CHASSEPOT est l'objet d'une réflexion de la part de l’État-major français, et non le fruit d'une sclérose...de même d'ailleurs que le choix de l'armement "en deux temps" pour le tir (le GRAS, lui,aura un système d'armement "automatique" du percuteur lors du chargement de la cartouche).

D'une part, l'industrie française est effectivement un peu moins bien loti en matière de machines-outil performantes que l'industrie "naissante" (et "moderne") des Etats-Unis. La fabrication de cartouches métalliques risque donc d'être difficile, longue et onéreuse (or, il y a "urgence" à équiper l'armée d'un fusil "moderne" face au DREYSE prussien qui vient de faire ses preuves sur les champs de batailles contre l'Autriche, en particulier).

D'autre part, une cartouche papier peut éventuellement être réalisée au sein même des unités si besoin (ce ne sera pas le cas, les "fabriques" de munitions sortiront des cartouches en grandes quantités...mais à-priori pas suffisamment, cependant...).

Enfin, en 1866, les cartouches métalliques sont encore "faiblardes" au regard des munitions plus traditionnelles...et les français, en cas de conflit, auront en face d'eux des armées bien équipées de fusils "puissants". La cartouche de 45-70, par exemple, date de 1873...à cette époque, en France, existera la cartouche de 11 mm du fusil GRAS

Quand à la cartouche de 50-70 utilisé pour la transformation des Sharps et autres Rolling Bloc, elle date de 1867 (et non 66) même si les armes rechambrées ont été baptisés "model 1866".
A cette époque des centaines de milliers de fusils CHASSEPOT avaient déjà été distribués à la troupe, ou en passe de l'être.



TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par CLOSDELIF le Sam 28 Oct - 14:08

Merci pour ces précisions, et, pour avoir un ordre d'idées, en combien d'ex. le Trapdoor fut il mis en service ?


Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam.
avatar
CLOSDELIF
Administrateur

Messages : 2137
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 65
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Sam 28 Oct - 14:37

En ce qui concerne le Springfield "Trapdoor" lui-même, sous l'appellation "Model 1873", si on combine les versions "riffle", "carbine", et "cadet", environ 73;000 armes produites entre 1873 et 1877.



TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Lone Rider le Sam 28 Oct - 16:17

Merci pour ces précisions : raisons du choix, chiffres !
Il est vrai qu'en 1866-67, les USA pouvaient "souffler" après la Civil War et s'atteler à la conception d'une arme pratique et efficace. Au contraire, la France était dans une certaine urgence face à des nations européennes assez belliqueuses.
On évoque peu, voire pas du tout, le Second Empire et la guerre de 1870 dans les livres scolaires de mon plat pays. Et j'avoue que mes déboires "cartouchiers" avec mon Chassepot, me le font voir parfois sous un jour plus sombre qu'il ne faudrait.
Cela reste un bien beau fusil avec un système étonnant : un joint en caoutchouc qui se comprime et qui assure l'étanchéité. Sans compter cette aiguille qui perce le papier du culot et vient percuter l'amorce intérieure.
C'était pire sur les Dreyse : l'amorce se trouvait plus loin dans la cartouche, presque au cul de la balle. L'aiguille devait trinquer un max !

avatar
Lone Rider

Messages : 169
Date d'inscription : 08/03/2017
Age : 61
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par cromagnon 07 le Sam 28 Oct - 19:00

j'ai pas encore attaqué la restauration de mon chassepot qui est a prendre la poussière sur le mur des lamentations . le miens est civil donc sans marquages . un bon coup de nettoyage ,une aiguille , un joint caoutchouc et ça repart . mais j'ai pas envie de m'enmerder a refaire des cartouches .


Les hommes de l'age de bierre habitent des tavernes


ni dieu ni maitre
avatar
cromagnon 07
Old Timer

Messages : 1021
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 58
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Sam 28 Oct - 20:20

Pour les cartouches, il existe une solution....qui est de "transformer" la tête de culasse pour permettre le tir de cartouches métalliques Wink

En fait, H & C (encore eux Cool )a conçu un "kit", très facile à poser, qui permet cette transformation.

Le "kit" comprend, outre une nouvelle "cuvette" de tête de culasse, un nouveau "percuteur", à installer à la place de l'ancien.

Il comprend également des douilles métalliques "spécifiques", quelques projectiles en plomb, et un "jeux d'outil" permettant le rechargement, jeux d'outil du type de ceux auxquels ils nous ont habitués (pour ceux qui ont eu l'occasion d'acheter de quoi recharger un calibre "obsolète", leur spécialité).

Le réversion vers la version originale "à aiguille" est tout aussi facile à réaliser.

J'ai acheté dès sa sortie ce "kit", que j'ai installé sur mon CHASSEPOT.

Je n'ai pas encore tiré avec...par manque de temps (décidément, je sais No ) pour faire un "recuit" des collets de douilles, comme recommandé par H & C....

Je pense faire un "post" spécifique concernant ce "kit" H & C, pour ceux que ça intéresserait Wink


Petite précision, si nos Administrateurs le permettent (sans doute précaution inutile, mais bon, autant anticiper):

J'utilise depuis longtemps différends "kit" H & C, pour différends calibres, depuis les kit permettant de fabriquer des "cartouches papier" pour calibre .36 et .44, en passant par un kit pour "calibre à broche 12 mm", celui pour le rechargement du ".41 rimfire", etc...

Je ne manque pas de souligner, à l'occasion, le coté "malin" et si pratique de ces "kit" , qui permettent souvent de refaire "vivre" des armes qui, sans cela, ne tireraient sans doute plus jamais.

Je connais les "patrons" de cette entreprise depuis leur "modeste" début, avec entre autre chose un "kit" pour recharger le 11 mm 73, mais...je n'ai AUCUN intérêt "financier" ou "autre" dans cette entreprise, sachez le Very Happy



TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Pâtre le Dim 29 Oct - 1:24



Jeppesen a écrit:
... un kit pour "calibre à broche 12 mm"...

un post dédiéQuestion Wink

Joli sujet!
C'est jamais rebattu, le Chassepot!
On en redemande!

avatar
Pâtre

Messages : 211
Date d'inscription : 08/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Dim 29 Oct - 1:33

Arf, pourquoi pas....mais j'ai pas mal de chose à faire en ce moment...

donc, faudra être "un peu" patient Wink



TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par cromagnon 07 le Dim 29 Oct - 7:43

intéressant ce kit d'adaptation .je ne connaissais pas parce que je n'avais jamais eu l'idée que ça puisse exister .
j'ai d'abord connu les systèmes du regretté Spalek dans ma jeunesse ,j'utilise aussi du HC pour mes révolvers a broches et j'ai adapté pour le 320 PC .


Les hommes de l'age de bierre habitent des tavernes


ni dieu ni maitre
avatar
cromagnon 07
Old Timer

Messages : 1021
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 58
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Dim 29 Oct - 15:48

le "kit" pour CHASSEPOT est très récent;

J'ai posté à ce sujet su "TCAR", mais je vais reproduire ce post ici Very Happy

Cela me parait intéressant pour ceux qui souhaiteraient tirer avec leur arme sans s’embarrasser (systématiquement) de la contrainte de la fabrication de cartouches combustibles;

Mais l'un n'empêche pas l'autre, bien entendu, les deux cartouches pouvant coexister, puisque le système est très facilement réversible. Very Happy


TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Dim 29 Oct - 19:35

Bon, j'ai "posté" sur le "kit" dans la partie "ATELIER", pour ceux que ça intéresserait Wink


TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Pâtre le Dim 29 Oct - 19:55







avatar
Pâtre

Messages : 211
Date d'inscription : 08/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par 3008nato le Mer 1 Nov - 10:42

je vous présente un rarissime fusil CHASSEPOT encore muni de sa boite à calepins , ou de quelque réserve d'aiguilles et d'obturateurs ...sans doute un prototype inconnu  , mais attendons l'avis éclairé de conservateur






3008nato

Messages : 361
Date d'inscription : 14/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Jeppesen le Mer 1 Nov - 11:12

Je ne connaissais pas ! Bravo pour cette rareté !


TALLYHOO, TALLYHOO !
avatar
Jeppesen

Messages : 310
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusil réglementaire français Modèle 1866: le CHASSEPOT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum