The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Winchester 1866 le Mar 9 Fév - 18:36

Désolé je n'ai pas de photos, je compte sur vous Very Happy

Le milieu du XIXème siècle a été avec le fusil Dreyse à aiguille (1841) et la culasse à verrou le début d’une véritable révolution technologique et une course à l’innovation ouvrant la porte à de nombreux partenariats et détournement de brevets.

Si l’Europe n’a pas à rougir de ses avancées armurières, la Grande Bretagne fidèle à ses traditions reste sur ses positions et n’envisage que timidement de faire évoluer sont fusil Brown Bess transformé à percussion en 1853.

Ce n’est qu’en 1864 que le War Office envisage de passer ses fusils P1853 au chargement par la culasse et avec l’utilisation d’une cartouche autonome à percussion centrale qui à été développée George Henry Daw, et Clément Pottet (un Français) en 1860.
Le War Office patientera quand même jusqu’au 23 Août 1865 pour faire publier, dans la revue « London and Birmingham gun trades », une annonce invitant les professionnels de l’armement à présenter des dessins pour convertir le P1853 en arme à chargement par la culasse et percussion centrale.

Ce fut la solution proposé par Jacob Snider, dont le brevet N° 1828 du 21 juin 1862 existait déjà et était une adaptation simple et peu coûteuse du P1853 qui fut retenu comme base de départ.

En association avec le colonel Edward Mounier Boxer, qui déposera le brevet d’une cartouche métallique à percussion centrale le 15 janvier 1866, jacob Snider finalisera son fusil le 18 septembre 1866. Il deviendra le P1866 Mk1. Nous sommes là toujours sur des modifications « mineures » du Brown Bess, il n’y a rien de révolutionnaire et nous sommes loin de l’avance technologique du reste de l’Europe.

Pendant que Snider travaille sur ce qui sera le P1866, le bureau de la guerre de Grande Bretagne se pose des questions métaphysiques : « faut-il ou ne faut-il pas moderniser l’armement de notre infanterie ? » si oui, comment ? » Ha ! Être ou ne pas être, là est la question ? Faut-il enfin entrer dans le XXème siècle, le progrès, le modernisme, et peut être perdre nos traditions … ? Bon là c’est moi qui extrapole.

Il n’empêche que pour trouver la prochaine génération de fusil, le bureau de la guerre décide de lancer un grand concours le 25 juin 1865. Ce concours s’étalera sur deux ans, et sera doté d’un prix de 5 000£. Le règlement est simple, les designers devront dessiner la meilleure arme militaire avec la meilleure munition.

L’annonce était ainsi rédigée :

"Il a été décidé que l'armement futur de l'infanterie britannique se fera avec des fusils à chargement par la culasse. Le Secrétaire d'Etat est désireux de recevoir des propositions sur ce sujet de fabricants d'armes et d'autres qui seraient disposés à entrer en concurrence pour la production de la meilleure militaire arme."

Les participants à ce concours seront : Peabody, Henry, Fosbery, Albibi / Brendalin, Burton, Martini, Joslyn et Remington. Tous présenteront un prototype qui ne fut pas retenu. Cependant deux armes avaient des points positifs qui se complétaient.

La première était proposée par Frederich von Martini armurier Suisse d’origine Hongroise avec son système d’armement et sa culasse à bloc tombant. Système qu’il avait copié sans scrupule comme il était d’usage en ce XIXème siècle. Sa participation était « d’améliorer » le système bloc tombant de l’Américain Peabody en remplaçant le ressort principal par un ressort hélicoïdal. Il s’en suivra bien entendu une polémique sur la paternité des brevets.

La seconde arme était équipée d’un canon avec un système de rayures conçu par Alexender Henry d’Edimbourg.
Longueur du canon 33,2 inchs (84,2 cm) avec 7 rayures au pas de 22 inchs (56 cm) de calibre .450. C’était le canon qui donnait les meilleurs résultats en cible.

Un mariage de raison eu lieu et nous pûmes assister en 1871à la maternité de la Royal Small Arms Factory d’Enfield à la naissance de la formidable carabine Martini Henry non pas à un exemplaire, ni à des jumeaux mais à 200 exemplaires pour faire les essais.

Lors des essais des modifications de la chambre ont été réalisées, la cartouche Eley à été renforcée pour obtenir une vitesse à la bouche de 1300 pieds seconde (400m/s) ...

D’améliorations en amélioration, le bébé Henry Rifle Martini a grandi et à pris son envol le 13 avril 1871... en mono coup 😢
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Zouaverifle le Mar 9 Fév - 20:10

J'ai une affection particulière (née de la vision des films Zulu Dawn et Zulu et de cette épopée dramatique et héroïque...) pour le Martini Henry et meme si je dois modestement me contenter à ce jour d'une copie Kyber Pass magnifiquement remise en forme par l'ami Jeanghis...Je l'aime ! Un fusil Martini dans les mains ne peut laisser insensible !

ZR

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Tout a été déjà dit. Mais comme personne n'écoute, il faut sans cesse recommencer.
Qui peut dire comme il brule, est dans un petit feu !
Garder le souvenir les choses qui auraient pu se passer.
Pas de couilles, pas de gloire !

je suis Charlie
UFA MEMBER
avatar
Zouaverifle

Messages : 1792
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 53
Localisation : Rhone Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Winchester 1866 le Sam 13 Fév - 19:09

Moi ce qui me surprend, c'est que l'étude soit faite en mono coup alors qu' y avait déja des armes à répétition
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par StÉloi le Sam 13 Fév - 19:33


Un fusil d'infanterie à répétition ! Mais quelle horreur , mon bon monsieur !

Les soldats ( hommes qui feraient autre chose s'ils en étaient capable )
vont gaspiller les munitions . Les guerres vont une fortune .

Les premières Lee Enfield étaient munies d'un " cut -off lever " , car l'utilisation normale devait être le coup par coup , la réserve ne devant
être utilisée que dans les cas d'exception .

avatar
StÉloi
Old Timer

Messages : 932
Date d'inscription : 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Zouaverifle le Sam 13 Fév - 20:40

Pas seulement le LE (et ce jusqu'à la première guerre mondiale), le Springfield 1903, le Lebel (et Meme le R 35 affraid )

Nos dirigeants étaient peu visionnaires....pourtant la guerre de Sécession entre autres avait démontré que la rapidité du tir sur le champ de bataille était la clé du succès !

ZR

ZR


Tout a été déjà dit. Mais comme personne n'écoute, il faut sans cesse recommencer.
Qui peut dire comme il brule, est dans un petit feu !
Garder le souvenir les choses qui auraient pu se passer.
Pas de couilles, pas de gloire !

je suis Charlie
UFA MEMBER
avatar
Zouaverifle

Messages : 1792
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 53
Localisation : Rhone Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par StÉloi le Dim 14 Fév - 2:38


C' est le genre de détail qui m'intrigue .

Je ne connait pas trop l'histoire de cette époque . Pour 1870 ce qui me vient
à l'idée , c' est la Commune de Paris . Je me demande si des fusils à répétition auraient changé le cours de l'histoire ?

Cette bataille ou les Russes ont affronté les Turcs armés de Winchester ,
c'était en quelle année ?


avatar
StÉloi
Old Timer

Messages : 932
Date d'inscription : 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Jeff le Dim 14 Fév - 7:14

StÉloi a écrit:
 

    Cette bataille ou les Russes   ont affronté les Turcs  armés de  Winchester ,
c'était  en quelle année ?  



c'etait les années 1877 1878

Jeff

Messages : 52
Date d'inscription : 04/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Zouaverifle le Dim 14 Fév - 7:38

Exact

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ZR


Tout a été déjà dit. Mais comme personne n'écoute, il faut sans cesse recommencer.
Qui peut dire comme il brule, est dans un petit feu !
Garder le souvenir les choses qui auraient pu se passer.
Pas de couilles, pas de gloire !

je suis Charlie
UFA MEMBER
avatar
Zouaverifle

Messages : 1792
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 53
Localisation : Rhone Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Winchester 1866 le Dim 14 Fév - 11:29

StÉloi a écrit:
  Un fusil d'infanterie à répétition !   Mais quelle horreur , mon bon monsieur !

   Les soldats ( hommes qui feraient autre chose s'ils en étaient capable )
vont gaspiller les munitions .  Les guerres vont  une  fortune .

   Les premières Lee Enfield  étaient munies d'un   " cut -off lever "   , car l'utilisation normale devait  être le coup par coup ,    la réserve ne devant
être utilisée que dans les cas d'exception .

     

J'ai un avis partagé sur ce sujet surtout au XIXème siècle

Au XIXème siècle, le service militaire d’une durée de 20 ans était obligatoire pour une partie de la population.

À 20 ans les hommes participaient à un tirage au sort pour désigner ceux qui feraient leur service militaire dans l’armée d’active pour une durée de 5 années.

À l’issue de ces 5 années il leur faudra encore effectuer, pendant 4 années, dans la réserve d’active des périodes militaires.

À l’issue de ces 9 années, ils seront incorporés dans l’armée territoriale pour une durée de 5 ans.

Pour terminer dignement ces 20 ans au service de la nation ces hommes seront versés pendant 6 autres années dans la réserve territoriale.

Pour certains c’était une acceptation car cela pouvait les sortir de leur misère dans laquelle bien souvent la vie dans les campagnes les avait condamnée. Là, je te rejoins, il n’avait pas d’autre choix.
L'armée pouvait être une bonne chose c’était une nécessité sociale. On y apprenait les relations entre individus, mais aussi et surtout c'était une véritable chance pour les illettrés des campagnes et des villes également d'apprendre le français, la plupart ne parlaient que leur patois régional. Il y avait aussi le goût de l’aventure, le besoin de découvrir le monde et les colonies, c’était la route tracée pour devenir un homme.

Pour d’autres qui avaient une vie plus facile, dont le père avait pu mettre de l’argent de coté en prévision de ce moment fatidique et qui avaient des projets d’avenir, tout abandonner pendant 20 ans cela pouvait être impensable.
Dans ce cas la solution, en cas de tirage au sort était de payer un remplaçant pour prendre sa place. Cette possibilité a perduré jusqu’au 27 juillet 1872. À cette date une loi est parue, la loi Thiers du 27 juillet 1872 qui rendait impossible cette pratique.

On pouvait quand même en être dispensé si l’on était soutiens de famille…
Grâce à la loi de 1804 les hommes avaient la possibilité de se marier à partir de 18 ans et les femmes à partir de 15 ans.
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Henry Rifle Martini ou naissance de la Martini Henry

Message par Winchester 1866 le Dim 14 Fév - 11:37

Un petit complément d'information sur la vie à la campagne au XIXème siècle qui peut expliquer que souvent les jeunes acceptaient de partir à l'armée pour soulager leurs parents.

En cette fin de 19ème siècle les temps sont durs. Le prix du quintal de blé ne cesse de décroître, payé 35 Fr en 1868 il sera à 22 Fr en 1889...
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum