Watson, un patient pas comme les autres première partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Winchester 1866 le Jeu 26 Fév - 11:20

Salut à toutes et à tous

Sur une idée suggérée par notre ami Cromagnon, Je me suis décidé à vous présenter une de mes « restaurations » C’est plus une résurrection. Le résultat final ne sera que pour le Fun car cette arme ne reprendra plus jamais du service.
Le début de la présentation à été fait sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je terminerai donc cette présentation conjointement sur ce Forum et sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] .

Pour ceux qui n’avaient pas suivi le post initial je vous présente la genèse de cette aventure.
Lestat membre de TCAR n’étant pas en mesure de restaurer une pièce de sa collection a décidé non pas de la vendre mais de l’offrir en échange de bons soins.

[url=]

J’ai donc eu la chance de recevoir ce revolver type Smith & Wesson qui est, à première vue, une copie du New modèle type 3 de fabrication espagnole. Un grand merci à toi Lestat. Merci également à tous ceux qui m’ont aidé je pense particulièrement à Richelieu et tous ceux qui m’ont encouragé dans cette entreprise.

Ce revolver j’ai décidé de la Baptiser « Watson ».

Pourquoi Watson ? Tout simplement par ce que parmi les nombreuses armes utilisé par le Docteur Watson, dans le film « Sherlock Holmes et le Dr Watson », le Docteur Watson est armé d'une copie espagnole du Smith & Wesson new modèle type 3.

[url=]

Maintenant je vais laisser la parole à mon nouvel ami Watson.

Salut à toutes et à tous on me nomme maintenant Watson, je suis un cousin de la noble famille des Smith & Wesson Top Break Américains. J’ai vu le jour fin XIXème en Espagne dans la ville d’Eibar et malheureusement je suis parfois regardé de travers. Mes aciers, mes pièces seraient de moins bonne qualité. Moi je n’écoute pas mes détracteurs j’ai servi dignement dans les armées Anglaises, Françaises, et même dans la police Italienne. Alors, suis-je si mauvais ?

Mon producteur est Orbéa Hermanos, on retrouve le ‘O’ et le ‘H’ enlacés sur mes plaquettes de crosses en lieu et place du ‘S’ et du ‘W’ de Smith & Wesson.

Je suis un revolver double action, J’ai un canon qui devait être en calibre 44 Russian mais qui a été saboté soit par une tentative de neutralisation ou plus probablement une modification pour utiliser une munition type 44-40. Mon canon et mon barillet ont été repercé. Je suis et resterai totalement inapte au tir. C’est dommage mais ce n’est pas un réel problème car mon nouveau propriétaire n’utilise jamais ses armes de collection au stand de tir. Passé un certain âge comme tout à chacun nous avons droit nous aussi à une retraite bien méritée.
Mon canon est d’une longueur 104,5 mm.

Examen clinique

Concernant mon examen clinique, ce n’est pas brillant et comme dirais Marcel Amont Gaston Ouvrard Embarassed:
Je n’suis pas bien portant

Depuis que je suis sur la terre [militaire],
C'n'est pas rigolo. Entre nous,
Je suis d'une santé précaire,
Et je m'fais un mauvais sang fou,
J'ai beau vouloir me remonter
Je souffre de tous les côtés.

J'ai la rate
Qui s'dilate
J'ai le foie
Qu'est pas droit
J'ai le ventre
Qui se rentre
J'ai l'pylore
Qui s'colore


Blague à part il y a du boulot de reconstruction et un lifting ne sera pas superflu. Je risque de passer de longues semaines à la clinique. Un an déjà est passé.

Des pièces ont disparues ou ont été fortement endommagées et il faudra les refaire :

Ont disparu :
Le guidon ; l’élévateur ; le ressort d’élévateur (si nécessaire) ; le verrou de la came d’extracteur et son ressort, la vis de l’axe d’articulation.

Ont été fortement endommagé :
La came d’extracteur ; l’axe d’articulation ; le ressort d’extracteur, le ressort de la came D.A. ; l’axe de barillet ; la plus part des goupilles et certaines vis.

S’agissant d’une fabrication Espagnol il ne sera pas possible d’utiliser la documentation des productions d’origine Smith et Wesson car les diverses fonctionnalités ont été étudiées différemment. Pour certaines pièces il va falloir faire se creuser la tête ou trouver des photos.

Pour terminer il me faudra un lifting complet mais il devra préserver les quelques marquages encore présents dont certains sont fortement usés. Les longues années sans amour et sans soin ont eu raison de ma jeunesse et je suis tout ridé. Je crois me souvenir qu’à ma naissance je devais être nickelé car j'ai de beaux restes sur ma queue de détente et mon chien.

Je fomente un doux rêve et si mon chirurgien avait le courage de me refaire un nickelage ; ça aurait beaucoup d'avantage. Toutes mes rides et crevasses ou presque pourraient être masquées par une couche de cuivrage électrolytique importante, après reprise de mes surfaces un nickelage me rendrait ma jeunesse.
C'est une idée qu'il faudra que je lui soumette.

Travaux

Mes premières opérations vont consistées à reprendre entièrement la partie articulation et éjection. Puis viendra l’étude des pièces manquantes, réalisation des plans et usinage. Pour les pièces existantes une remise en état sera faite si possible, notamment pour l’axe de mon barillet. Éventuellement la réfection de la pièce en cas de difficulté est envisageable.

Puis se sera le tour de ma mécanique avec mon dispositif de rotation et d’indexage de mon barillet, de mon système de percussion et également de mon guidon.

On terminera par un lifting : polissage (au mieux) et bronzage le nickelage n'est pas à l'ordre du jour actuellement.

Articulation et éjection

La came
L’étude de ma came est terminée, le plan à été réalisé et un calibre pour valider ce plan à été fait. Tout semble OK les copeaux vont pouvoir commencer. Comme vous pouvez constater, l’angle de la rainure du verrou est différent, La pièce originale ayant été bidouillée, cette position me semble plus "logique". Ce point restera à confirmer.

[url=]

Il y a un point noir, le verrou de cette came n’a pas été validé dans son principe suite au problème éventuel d’implantation d’un ressort de rappel. Pour pouvoir poursuivre son étude un prototype sera réalisé. Si la mise au point ne donne pas de résultat satisfaisant, un nouveau verrou sera testé. Nous avons le choix car chaque fabricant d’Eibar avait une solution différente et utiliser l’un ou l’autre des systèmes n’est pas trop anachronique. Il faudra simplement prévoir plusieurs cames pour essai.

Le choix de la matière sera comme d’habitude en fonction du stock matière de l’atelier. Ce devrait être du 35 CD 4 avec un petit traitement T4 ou tout simplement de XC70 ce qui simplifiera l’usinage.
1. Séance contrôle pré opératoire pour valider les cotes avant usinage.

Mon axe d’articulation faisait dans ma prime enfance 0,228 pouce c'est-à-dire 5,779 mm avec l’usure du temps il ne fait plus que 5,64 mm. Bon ce n’est pas grave car il est prévu de me le changer.

[url=]

Ce qui est plus embêtant c’est que l’alésage dans le canon lui il fait 5,90 mm et dans le cadre il fait 5,95 mm.

Donc l’équipe médicale a décidé de valider le diamètre à 6 mm comme sur le croquis de ma came.
Sitôt dit sitôt fait, les alésages dans le canon et dans le cadre sont alésés à 6 mm en cote de réparation.

[url=]

L’épaisseur de la came a également été relevée, ce sera 4,1 mm

[url=]

L’usinage de la came peut commencer. Le choix de la matière a été vite fait il n’y avait pas de 35 CD 4 ou de 40 CDV 12 en débit adapté aux dimensions de la came. Ce sera donc de l’XC70 pré traité. Il restait au magasin de la tôle de 12 mm d’épaisseur ; il va y avoir des copeaux ; les outils ne vont pas aimer.

Débit à la scie d’un brut de 33 X 35
Fraisage 2 faces parallèles à 4,2 plus 2 chants parallèles à 34 environ et 1 bout perpendiculaire.

[url=]

Finition des deux face à 4,1mm avec pré polissage. Perçage alésage du passage de l’axe diamètre 6 plus perçage 1 diamètre 4 et 1 diamètre 10

[url=]

Usinage ébauche du profil….

[url=]

Montage du plateau circulaire sur la fraiseuse pour terminer le profil et le passage du verrou.

[url=]

Il y a eu quelques complications opératoires, l’ébauche était mal bridée et elle a bougée au moment le plus délicat. Résultat une fraise de 4 mm qui à dégagée et ma nouvelle came se retrouve avec une balafre sur la figure. Une opération de chirurgie esthétique sera réalisée si cette pièce est conforme aux attentes de mon chirurgien. Dans le cas contraire de toute façon il faudra la refaire.

[url=]

Le verrou de la came est fonctionnel mais il sera refait car il n’est pas beau. Pour les réglages et la validation du process ça sera suffisant.

Pour faire les essais, mon axe de barillet doit être amélioré aussi, il a subi une petite opération de remise en conformité pour reprise de ses déformations. Le perçage pour le passage de la goupille de maintien a été rebouché à la soudure car mon axe demandait à reculer de 1,5 mm pour supprimer le jeu entre mon barillet et mon canon. Après ajustement il faudra refaire le goupillage.

[url=]
[url=]

L’axe de la tige d’éjection a également été repris de 2 mm pour satisfaire au doigt de ma came qui est plus épais que le bricolage d’origine. Il a été également rayonné je trouve que c’est plus cool.

[url=]
[url=]

Mon étoile d’éjection s’est vu doter d’un nouveau ressort.

[url=]

Je n’ai toujours pas mon nouvel axe pivot aussi le remontage pour les essais se fera avec l’ancien.

Première remarque, ça fonctionne mal, l’éjection ne fonctionne pas à tous les coups. Deuxième remarque l’étoile d’éjection sort peu (5 à 6 mm) Nous ne somme pas en présence du système d’éjection de mon cousin d’Amérique le Smith & Wesson avec son système à crémaillère. Ce point devra être amélioré pour obtenir 20 à 25 mm d’éjection.
Conclusion ma came et son verrou sont à refaire et les plans à retoucher. Cette première pièce prototype est riche d’enseignement elle m’a permis de mieux appréhender un dispositif que je ne connaissais pas. L’idéal aurait été d’avoir le plan ou la pièce d’origine non bidouillée.
Mais comme dit mon chirurgien tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir…

Les premières prothèses de ma came n'ayant pas été jugées satisfaisantes elles ont été refaites.
Il n'y a que dans un monde parfait que tout se passe sans anicroche, dans ma clinique ce n'est pas le cas.

[url=]
[url=]
[url=]

Mon verrou de came n'a pu être terminé car il manque toujours quelque chose dans cette     clinique.

Mon nouveau ressort, généreusement donné par Richelieu    , fait 2,1 mm de diamètre donc l’idéal serait de percer à 2,2 ou 2,3 mm et bien sûr. Le seul foret de diamètre 2,3 mm encore disponible n’a pas résisté à un malheureux coup de massette (pas terrible le travail de nuit). Bon il est excusable (le forêt) on n’est pas censé lui taper dessus.
C’est ce que l’on appelle un accident de parcours. Bilan impossible de terminer il faut que mon chirurgien en recommande d’autres. La commande est passée.

En attendant les travaux vont avancer sur l’axe pivot, sa vis, sur le goupillage de mon axe de barillet et régler le problème du ressort de rappel de la détente qui à disparu.
Après quelques travaux, le système d'éjection est de nouveau opérationnel    

Mon chirurgien m'avait promit une éjection de 20 à 25 mm, le résultat est de 21.6 mm avant que l'étoile ne s’éclipse. Nous n'avons pas sabré le champagne car il reste de menu détails à régler (goupille de l'axe de barillet, logement du ressort de verrou de ma came, Mettre un peu de jeu de fonctionnement car l'ensemble est trop ajusté.)

[url=]

Fin de la première partie Sleep Sleep Sleep


Dernière édition par Winchester 1866 le Jeu 26 Fév - 18:34, édité 1 fois
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Zouaverifle le Jeu 26 Fév - 11:27

J'avais suivi cela avec passion sur un autre forum...toujours aussi plaisant à lire de nouveau cependant !

ZR


Tout a été déjà dit. Mais comme personne n'écoute, il faut sans cesse recommencer.
Qui peut dire comme il brule, est dans un petit feu !
Garder le souvenir les choses qui auraient pu se passer.
Pas de couilles, pas de gloire !

je suis Charlie
UFA MEMBER
avatar
Zouaverifle

Messages : 1792
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 53
Localisation : Rhone Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Winchester 1866 le Jeu 26 Fév - 12:04

Salut ZR
J'ai repris ce post car je vais retourner à l'atelier pour terminer le travail.
Dan
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par cromagnon 07 le Jeu 26 Fév - 13:29

hello
bin si tu termines le travail on va de nouveau suivre passionnément ce post .
amicalement
cro


Les hommes de l'age de bierre habitent des tavernes


ni dieu ni maitre
avatar
cromagnon 07
Old Timer

Messages : 822
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 58
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Winchester 1866 le Jeu 26 Fév - 15:53

Suite des éléments déjà réalisés

Mon nouveau joint pivot n'a pas posé trop de problème et il me va à ravir. Il a été réalise en cotes "réparation" c'est à dire que les cotes ne sont pas celles d'origines car il a été nécessaire de tenir compte de mes rhumatismes déformants ; je ne suis pas un jeunot et j'aurais eu l'air fin avec un pivot de nouveau né.

[url=]
[url=]
[url=]

Deux bonnes nouvelles :    

La première c’est que le verrou de ma came d’éjection n’aura pas besoin de ressort de rappel. Bien que ce soit une conception simple la cinématique est géniale. Dommage les forêts étaient arrivés.

Je vais tenter de vous l’expliquer.

En position repos le verrou de ma came ne peut reculer car il est en buté en partie arrière sur ma carcasse.

[url=]

Lorsque l’on me plie pour éjecter les douilles, le verrou s’accroche sur ma carcasse et l’éjection commence. Le ressort de mon étoile d’éjection maintien en pression le verrou empêchant celui-ci de reculer.

En fin d’éjection, le verrou vient en appui sur ma partie canon et s’éclipse, ma came revient en position repos sous la pression de mon ressort d’étoile d’éjection. Le verrou est toujours éclipsé et il dépasse sur sa partie arrière, il va agir comme une came à l’opération suivante.

[url=]

Lorsque mon canon reprend sa position initiale, l’arrière du verrou de came vient en appui sur ma carcasse ce qui le fait avancer grâce à un chanfrein d'entrée. Point n’est besoin de ressort.

[url=]

Oui, je sais ce n’est pas très claire, mais ça fonctionne. Cette possibilité avait été envisagée mais comme tous les essais ont été faits avec ressort et avec mon axe pivot d’origine, l’hypothèse n’avait pas été testée ; c’est maintenant chose faite. Merci quand même à Richelieu pour son ressort.

La deuxième bonne nouvelle, c’est que maintenant j’ai un ressort de queue de détente. Profitant de sa visite, mon chirurgien ma offert un beau ressort tout neuf qui me va à merveille.

[url=]

Je suis toujours en attente d’un doigt élévateur mais les choses avance.

Ce doigt élévateur doit répondre à plusieurs critères et en l’absence de plan ou de modèle les choses ne sont pas faciles car il faut tout réinventer :

1 - Il ne doit pas entraver le déplacement de la queue de détente car le verrouillage du barillet ne pourrait pas se faire dans les conditions optimales.

Cela implique de déterminer avec précision sa longueur.
Trop long, hormis le fait qu’il ne pourra pas accrocher l’étoile et que le barillet ne pourra pas se verrouiller, il va buter dans le haut de son logement.

Trop court, il pourra accrocher l’étoile pour la rotation du barillet et ne buttera pas en partie haute mais la rotation du barillet sera insuffisante donc pas de verrouillage sur l’extérieur du barillet ni sur la dent haute de l’étoile.

2 – régler le dépassement de la partie cliquet d’accrochage de l’étoile.

Si le cliquet dépasse de trop, il risque d’y avoir des difficultés pour refermer le revolver le cliquet va rentrer en conflit avec l’étoile.

Si le cliquet ne dépasse pas suffisamment compte tenu de mon grand âge et de l’usure de mes articulations le cliquet risque de ne pas accrocher toutes mes dents ou, il pourrait s’échapper avant d’avoir terminé complètement la rotation de mon barillet.

3 – Positionner et régler la forme du ressort.

Un premier essai à été fait pour régler les points 1 et 2. Beaucoup de temps passé en montage et démontage mais pas de difficulté majeur. Le doigt élévateur et sont axe ont été dissociés pour faciliter l’usinage. Ma pièce définitive devrait normalement être usinée dans un seul bloc.
La position du ressort a posé problème. Pour le premier essai ce ressort a été positionné un peu vite en partie haute ce qui n’est pas satisfaisant.

[url=]

Le doigt a été refait et le ressort a été positionné en partie basse là c’est très bon. Ce sera sa position définitive. Il a été constaté que le dégagement autour de son axe était non seulement inutile mais préjudiciable à la solidité de l’ensemble. Il ne sera donc pas reconduit sur le doigt définitif.

[url=]

Fin de la première partie
Nettoyage des machines et de l'atelier et c'est reparti pour la suite et la fin ...
Dan
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par vidocq80 le Jeu 26 Fév - 18:07

Salut, à tous

...
(Dan, je crois que la chanson je suis patraque n'est pas de Marcel Amont mais de Marcel Evrard !!! ) jocolor



Vidocq80

 
avatar
vidocq80
Old Timer

Messages : 1353
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 63
Localisation : HALLENCOURT 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Winchester 1866 le Jeu 26 Fév - 18:17

vidocq80 a écrit:Salut, à tous

...
(Dan, je crois que la chanson je suis patraque n'est pas de Marcel Amont mais de Marcel Evrard !!! ) jocolor


Tu as presque raison Very Happy c'est de Gaston Ouvrard Very Happy
Je ne sais pas pourquoi j'avais mis Marcel Amont Embarassed Embarassed
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Winchester 1866 le Ven 27 Fév - 11:46

Désolé Vidocq j'ai fait une mauvaise manip et j'ai supprimé ton appréciation. Embarassed peux-tu éditer ton message pour la remettre ?
Merci
dan
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par vidocq80 le Sam 28 Fév - 18:49

Salut, à tous

...
(Dan, je crois que la chanson je suis patraque n'est pas de Marcel Amont mais de Marcel Evrard !!! )  jocolor


Vidocq80

 
avatar
vidocq80
Old Timer

Messages : 1353
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 63
Localisation : HALLENCOURT 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par vidocq80 le Sam 28 Fév - 18:52

Dan

Je m'incline platement et te demande pardon, c'est exact Gaston Ouvrard, mais çà remonte à quelques années maintenant, !!!

CDRL


Vidocq80

 
avatar
vidocq80
Old Timer

Messages : 1353
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 63
Localisation : HALLENCOURT 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Winchester 1866 le Mar 3 Mar - 17:12

Watson vous salut toutes et tous  Very Happy

Avec une température très basse au bloc (5°) l'ébauche de ma prothèse pour remplacer mon doigt élévateur a quand même été réalisée.

Précédemment je vous avait conté comment mon chirurgien avait réalisé un prototype en deux parties (le doigt et l'axe) qui après moult problèmes, me donnait satisfaction.

Après avoir trouvé au stock un acier satisfaisant (35cd4) avec un T3 ce qui lui donne une dureté satisfaisante passage au tour pour usinage du téton de 2 mm.
Les âmes sensible sont priées de ne pas regarder les photos qui peuvent leur provoquer des cauchemars ; désolé il n'y a pas de mandrin quatre mors dans l'atelier. Very Happy

[url=[url=http://www.servimg.com/view/19104487/213]

Pièce sortie du tour avec le proto réalisé pour les essais.

[url=[url=http://www.servimg.com/view/19104487/214]

Après passage au fraisage, polissage et réglage de l'épaisseur, l'ébauche est cuivrée et prête pour le traçage et l'usinage du profil.

[url=[url=http://www.servimg.com/view/19104487/215]
[url=[url=http://www.servimg.com/view/19104487/216]

A suivre
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Corto Maltese le Mar 3 Mar - 20:02

C'est du beau travail, j'aimerais bien savoir faire ça...
avatar
Corto Maltese
Administrateur

Messages : 1063
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 53
Localisation : 78 - 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par cromagnon 07 le Mar 3 Mar - 20:43

hello
oui c'est du beau et bon travail surtout a notre époque ou on ne fait plus rien car c'est soit disant pas rentable .
la c'est du travail de passionné . on ne parle pas de temps passé mais seulement d'envie de réussir a faire quelque chose avec dix bons doigts et un peu de jugeotte .
c'est seulement une histoire de volonté ,je dis ça pour ceux qui prétendent etre nés avec deux mains gauches et 5 pouces a chaque mains lol! .
tout s'apprend ,il suffit de vouloir et de prendre le temps de faire .
amicalement
cro


Les hommes de l'age de bierre habitent des tavernes


ni dieu ni maitre
avatar
cromagnon 07
Old Timer

Messages : 822
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 58
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watson, un patient pas comme les autres première partie

Message par Winchester 1866 le Ven 17 Avr - 17:52

Salut à toutes et à tous
Voici quelques nouvelles de Watson

Nous en étions resté à mon doigt élévateur et de ses petits problèmes techniques pour le ressort. Bonne nouvelle, tout est rentré dans l’ordre et il fonctionne bien.  cheers  cheers  Actuellement je suis en pièce détachées et l’ajustage final se fera si nécessaire lorsque je serai entièrement opérationnel avec mes vrais axes et ressorts.

[url=]

Aujourd’hui j’ai reçu un nouveau guidon  bounce  bounce qui me donne plus d’allure. Merci Richelieu pour les cotes que tu avais données à mon prothésiste mais il n’a pas été possible de les utiliser car ma base faisait 20 mm au lieu des 13.2 mm que tu proposais.

[url=]

Mon guidon est terminé sauf son goupillage qui reste à faire.

Pour le recevoir dignement, mon canon à eu une petite séance de massage pour lui dérouiller les muscles.  :cry:  J’espère que mon décrassage sera poussé un peu plus loin avant ma séance d’UV.

[url=]
[url=]
[url=]
[url=]

Dan
avatar
Winchester 1866
Fondateur

Messages : 1930
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 68
Localisation : Ile de France

http://prehistoire-xixeme.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum